Ambiances Culinaires

mes ambiances culinaires, mes aventures et mes découvertes culinaires

25 septembre 2018

Demi finale du Trophée du Maître d'Hôtel ce 24 Septembre 2018

6 finalistes se sont qualifiés pour la finale

du Trophée du Maître d’Hôtel

 

Ce lundi 24 septembre, les douze candidats au Trophée du Maître d’Hôtel se sont affrontés devant plus de 20 jurys tous professionnels reconnus de la restauration. Six d’entre eux se sont distingués par leur aisance, leur minutie et leur prestance, à l’issue des 5 ateliers composants cette épreuve.

Il leur reste maintenant 4 mois pour parfaire leurs connaissances avant la grande finale qui aura lieu au SIRHA sur l’espace Cuisines en scène à Lyon le samedi 26 janvier 2019.

 

 

@Yim Johnny

« Je suis extrêmement flatté d’être le parrain de la 2ème édition du Trophée du Maître d’Hôtel car c’est un métier qui a un rôle essentiel dans un établissement. J’aime à comparer le restaurant à une pièce de théâtre où les clients seraient les acteurs, le chef de cuisine, le scénariste et le maître d’hôtel, le metteur en scène. Il maîtrise la salle et donne le rythme.

Véritable ambassadeur du chef en salle, le maître d’hôtel à un rôle primordial. Outre les connaissances techniques, le maître d’hôtel doit savoir faire preuve d’écoute et de psychologie pour mettre à l’aise le client et déceler ses attentes, car chaque client est un cas particulier. »

 

Jean-François Mesplède,

Parrain de la 2ème édition du Trophée du Maître d’Hôtel

Ancien directeur du guide Michelin entre 2006 et 2009, grand spécialiste de la gastronomie française et auteur de nombreux livres tels que : Dictionnaire des cuisiniers (Page d’Écriture, 2015),

Trois Étoiles au Guide Michelin ou encore Lyon Restaurants

 

 

 

Des épreuves innovantes, qui se veulent les tendances de demain

 

Imaginés et mise en scène par les 5 créateurs du Trophée du Maître d’hôtel, Denis Férault – MOF Maître d’Hôtel, Patrick Chauvin – MOF Maître d’Hôtel, Hervé Parmentier – Directeur restaurant Pierre Gagnaire, Denis Courtiade – Directeur restaurant Alain Ducasse Paris et Stéphane Trapier – Directeur restaurant La Tour d’Argent, 5 ateliers composaient les épreuves de la demi-finale. Chaque atelier mettait en avant aspect essentiel de la profession : la culture professionnel, l’art du service, le savoir-être, l’aisance à travers 5 thématiques :

-          Atelier 1 : Culture générale et professionnelle

-          Atelier 2 : Art du service, le Tartare un classique à rénover

-          Atelier 3 : le savoir-être du Maître d’hôtel : relation clients, formation du personnel, sélection fournisseurs…

-          Atelier 4 : Cocktail autour du café en anglais, service et création d’un café

-          Atelier 5 : Art de la sommellerie, déguster, accorder des mets et des vins

 

 

 

Lumière sur …

 

 

Benoît Brochard

@Yim Johnny

Diplômé de l’école Hôtelière Provinciale de Namur, Benoît Brochard a débuté sa carrière en France comme chef de rang au Restaurant Pierre Gagnaire à Paris en 2015. Après 2 ans, il retrouve son pays d’origine et devient directeur de salle au Restaurant Bon Bon** à Bruxelles. En qualité d’ambassadeur du savoir-faire à la française il porte des valeurs de respect, d’élégance et de générosité. En participant au Trophée du Maître d’Hôtel, Benoit Brochard souhaite à la fois avoir une image claire et objective de ses compétences mais aussi assouvir une curiosité insatiable pour son métier. Apprendre, s’évaluer mais aussi et surtout partager cette expérience humaine avec d’autres passionnés tels sont les points essentiels de sa motivation.

La transmission :

Pour lui, transmettre c’est avant tout donner un cadre à la passion en apportant ses connaissances pour qu’elles soient digérées et transformées. Il est fier d’exercer ce métier et d’appartenir à une grande famille qui collectivement tente d’atteindre l’excellence.

Les qualités essentielles :

  • Être à l’écoute du client et de son équipe pour les comprendre et les accepter dans leur complexité et établir une relation de confiance
  • La Rigueur, garante de la qualité d’accueil et gage d’excellence
  • La curiosité car elle entretient la passion

 

 

 

 

Sébastien Candusso

@Yim JohnnyMaître d’hôtel à la Table de l’Espadon du Ritz (Paris), Sébastien Candusso est animé par sa passion. Pour lui, elle seule peut mener à pousser le Service à son firmament. Ce métier, il l’a choisi naturellement porté par des professionnels qui ont su transmettre le feu qui le guide aujourd’hui à son tour. Il a acquis une soif de connaissances qui ne peut être rassasiée. Exercer cette profession est avant tout un plaisir : celui de travailler en équipe et de partager un moment avec ses convives.

Celui qui a toujours voulu travailler pour de grandes maisons, est fier et heureux de représenter, depuis janvier 2016, une maison avec un savoir, une histoire et surtout une âme : le Ritz.

La transmission :

Selon lui, la transmission doit se faire dans le partage des connaissances, le conseil et la disponibilité envers tous collaborateurs. Dans ce métier très codifié, il est important de donner des clés, de perpétuer, de pérenniser et évoluer, tout en apportant une touche d’humanité pour un service élégant et bien orchestré.

Les qualités essentielles :

  • L’élégance
  • La soif de connaissance
  • L’excellence

 

 

 

 

Mathilde Favre d’Anne

@Yim JohnnyMaître d’Hôtel et sommelière dans son « loft culinaire » Le Favre d’Anne à Angers, établissement créé avec son mari Chef cuisinier, Mathilde Favre d’Anne a l’âme d’une entrepreneuse. Elle n’a de cesse de se renouveler et de se nourrir de ses nombreux voyages à travers le monde. Suisse, Colombie, Chine, Mongolie, Vietnam, Thaïlande, Afrique du Sud la liste est longue et riche d’influences multiculturelles. Service à la française et cuisine aux couleurs du monde sont les clés du succès de son établissement qui a reçu une étoile au Guide Michelin en 2016. Passionnée d’œnologie, Mathilde Favre d’Anne, est une véritable ambassadrice des vins de sa région et leurs vignerons. Aujourd’hui, elle participe au Trophée du Maître d’hôtel pour démontrer ce pourquoi elle s’investit au quotidien.

La transmission :

Elle transmet sa passion au quotidien en échangeant avec les jeunes générations et en les accompagnant dans leur apprentissage. Pour elle, transmettre c’est avant tout partager son amour du métier et des produits.

Les qualités essentielles :

  • La prise d’initiative
  • L’organisation
  • La rigueur
  • Le contact avec la clientèle
  • Le sens de la présentation et de la décoration

 

 

 

 

Nicolas Giraud

@Yim JohnnyAvec le Trophée du Maître d’Hôtel, Nicolas Giraud, jeune Chef de rang, de 25 ans, au Restaurant le Neuvième Art à Lyon, participe à son premier concours. Curieux de découvrir ce nouvel univers, il souhaite recevoir un jugement précis sur son travail et ses connaissances pour se situer et progresser dans sa carrière. Pour lui, savoir vivre à la française rime avec rigueur, élégance, maîtrise des techniques de salle et d’une langue étrangère. C’est avant tout un état d’esprit et une exigence envers soi-même.

Le maître d’hôtel doit également savoir écouter et faire preuve d’empathie pour identifier les besoins de ses convives.

La transmission :

Transmettre commence par le partage de ses connaissances, son savoir mais aussi de son expérience à travers des anecdotes. De par sa jeune carrière, il commence tout juste à transmettre ses connaissances aux commis et aux jeunes chefs de rangs tout en continuant son apprentissage.

Les qualités essentielles :

  • Le respect du client, du chef de cuisine et de ses collaborateurs
  • La rigueur
  • La considération du travail des employés et du client

 

 

 

 

Xavier Gonet

@Yim JohnnyA l’issue de sa licence professionnelle en Management International de l’hôtellerie et de la restauration, Xavier Gonet s’est expatrié durant un peu plus de trois en Chine. Ambassadeur du savoir-vivre à la française, il a du s’adapté à une nouvelle clientèle et de nouveaux besoins. De retour, en France il officie en qualité de Maitre d’Hôtel à l’Institut Paul Bocuse (Lyon) et continue à prendre plaisir en perpétuant les traditions tout en les réadaptant à chaque client. Le but est de trouver la juste mesure pour amener le client à une découverte sans pour autant qu’il perde ses repères.

Il travaille également sur un projet de redéfinition du service et de ses codes au côté du chef Davy Tissot.

La transmission :

La transmission, c’est donner envie aux jeunes de découvrir le monde et la richesse des métiers de salle.

Les qualités essentielles :

  • La capacité d’adaptation,
  • La convivialité
  • L’attention
  • La précision

 

 

 

Mathieu Nectoux

@Yim JohnnyParmi les douze demi-finalistes, Mathieu Nectoux est le seul à ne pas avoir suivi de formation hôtelière.  Polyvalent et autodidacte, il est tombé amoureux des métiers de la restauration après un emploi saisonnier. Aujourd’hui, chef de rang au restaurant de l’hôtel Les Bories & Spa (Gordes), c’est avec une soif d’apprendre et beaucoup d’humilité qu’il se prépare à la finale du Trophée du Maître d’Hôtel épaulé par l’un des finalistes de la première édition François Calvez. Il souhaite prouver qu’avec l’amour de son métier et beaucoup de travail, il est possible de devenir un ambassadeur du Service à la française.

La transmission :

Pour Mathieu Nectoux, la transmission passe par la formation et l’apprentissage des jeunes aux gestes et valeurs du métier. Il participe, à cette occasion à des travaux pratiques dans les écoles hôtelières où il partage son expérience et leur donne une vision plus précise de leur futur métier.

Les qualités essentielles :

  • La politesse
  • Être accueillant et chaleureux
  • Attentif et attentionné
  • Curiosité
  • Rigueur
  • Se remettre en question

Posté par christian_d32 à 12:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur Demi finale du Trophée du Maître d'Hôtel ce 24 Septembre 2018

Nouveau commentaire